top of page

Tous les événements et activités de la saison 2023/2024 au Studio JLMB

ACTUALITÉS

LES ADMISSIONS POUR LE CURSUS 2024/2026 SONT OUVERTES!

Auditions du 17 au 28 juin 2024

admissions.jpg

JUIN 2024

Rencontres Inter-École 2024, Acte II.

Dimanche 9 juin, le Théâtre El Duende accueillera le deuxième rendez-vous des Rencontres Inter-Ecoles 2024.

Le Laboratoire Artisanal de Théâtre Musical du Duende, le Conservatoire du Kremlin-Bicêtre et le Studio JLMB se retrouveront à cette occasion pour partager projets et travaux d'élèves.

Au programme:

15H00, présentations des projets des élèves du Labo du Duende:

- La ligne bleue, porté par Tina Hamdam

- Timothée (titre provisoire), porté par Ruben Castro

- Le spectateur condamné à mort de Matei Visniec, porté par Lucas Gouvernal

Présentation du Certificat d'Études Théâtrales de Imeen Lhadi (Conservatoire du Kremlin Bicêtre): N'oubliez pas vos masques.

17H00, Ouz de Gabriel Calderon, mis en vie par Patrick Simon pour le Studio JLMB.

"Dieu parle. Ce n’est ni à Moïse ni à Abraham, mais à Grace, une femme ordinaire, une femme au foyer. Ce Dieu, comparable à celui, terrifiant, de la Bible, irascible, colérique, susceptible, autoritaire - avec lui le dialogue est impossible - exige de Grace qu’elle tue un de ses deux enfants : il faut qu’elle choisisse entre Tomās, un jeune homme plein de désirs et de projets, et l’autiste (et bien mystérieuse) Dorotea. Progressivement, tout le village d’Ouz va s’en mêler : le mari de Grace, qui est follement amoureux de sa femme, fera tout pour la reconquérir, les choses les plus extrêmes et inattendues ; le curé qui, lui, est amoureux de Tomās et fera tout pour le sauver ; le boucher qui va se voir impliqué, avec sa fille, dans des histoires d’adultère et d’homosexualité ; Léona et Fiona, deux soeurs siamoises nymphomanes, qui vont se délecter de la situation jusqu’à en faire les frais. A Ouz tout paraît normal, mais quand on soulève le couvercle, ça sent le pourri."

Avec: Isaac Bailly-Orsingher, Julie Berkovicz, Manon Gillouard, Mattéo Grolleau, Romain Recoura, Missou Salmon-Sans, Baptiste Thérond, Capucine Vaissettes et Juliette Vanherpe (Groupe 23/25).

Merci à Mehdi Kerouani, Mathieu Cabiac, Romain Thomas, Andrea Castro, et à toute l'équipe du Théâtre El Duende. Ainsi qu'à Tristan Rivière, à Claire Cafaro (Conservatoire du Kremlin Bicêtre), et à toutes les participantes et participants de ces quatrièmes Rencontres Inter-Écoles.

Renseignements et réservations

MAI 2024

Impétueuse comme un cheval sauvage,

Mon âme insatisfaite toujours brûlée de nostalgie

Dans la fougue et le feu s’élance sans cesse;

Mes yeux sont embrasés par l’incendie d’amour.

Missak Manouchian

Samedi 25 mai, accueillis au Théâtre de la Cité internationale, Anahit Ghazaryan, Armen Arshaluysyan, Mariné Petoyan, Garnik Nikolyan, Hayk Rchtouni, Christine Grigoryan, Nvard Dudukchyan, Serguey Torikyan, Sona Proyan, Vahé Vanyan, accompagnés de Manon Gillouard, Romy Lamaère, Evan Mellah, Juliette Vanherpe, Missou Salmon-Sans (Groupe 23/25), Léa Casadamont (20/22), Hippolyte Jurado et Naré Hakobyan (Université Aix-Marseille), ont présenté au public un magnifique hommage à Missak Manouchian mis en scène par Hovnatan Avédikian.

 

Cette rencontre artistique entre apprentis comédien(ne)s arménien(ne)s et français(es) a été le point d'orgue de l'échange 2024 entre notre établissement et l'Atelier d'Art Dramatique bilingue porté par Serge Avédikian.

C'est la troisième année que le Studio JLMB est partenaire de cet échange porté par ARTEVA, et dont l'un des objectifs est le rapprochement artistique, humain et culturel entre jeunes artistes arméniens et français.

Un immense et profond merci à L'institut de Théâtre et de Cinéma d'État d'Erevan, ainsi qu'à Quentin Fondu et Marc Le Glatin (Théâtre de la Cité internationale), Angélique Lagarde et Célia Bacchini (Espace Sorano - Vincennes), Stéphane Braunschweig et Chloé Réjon (Odéon - Théâtre de l'Europe), sans qui ce projet et cet échange n'auraient pu avoir lieu.

Merci à tous les participants et partenaires d'Arteva sur ce projet: l’Ambassade de France en Arménie, l’Institut français en Arménie, l’Organisation Internationale de la Francophonie/Bureau Europe centrale et orientale, le Ministère de l’Education, de la Science, de la Culture et des Sports de la République d'Arménie, Aznavour Foundation, l’Association SPFA Arménie, UGAB France, et l’Association Miassine.

Et bien entendu merci à Serge Avedikian, Lucie Abgarian et Claire Giudicenti.

Photos: Jean-Luc Lamaère

atelier art drama atreva.jpg

MAI 2024

Les Groupes 22/24 et 23/25 entrent dans la dernière ligne droite des répétitions de leurs ateliers de fin de saison.

Sylvain Levitte dirigera Aujourd'hui partons, travail du Groupe 22/24 qui marquera la fin de son cursus au sein du Studio JLMB. Cette création mêlant Andromaque de Jean Racine à Inconditionnelles et Fracassés de Kae Tempest, sera présentée au Théâtre Le Hublot à Colombes, du 25 au 29 juin.

De son côté, le Groupe 23/25 proposera du 5 au 7 juillet à l'Espace Sorano (Vincennes) Le Diable soit de tout ce qui est souvenir, d'après Peer Gynt d'Henrik Ibsen, dirigé par Stéphane Douret.

Les réservations pour ces deux spectacles sont ouvertes.

Renseignements et réservations

Le Groupe 23/25 sur instagram

305014006_5259016690870543_8906369116597565567_n.jpg
logo.jpeg

MAI 2024

Ils sont arrivés!

Anahit, Armen, Mariné, Garnik, Hayk, Christine, Nvard, Serguey, Sona et Vahé ont quitté Erevan et ont rejoint Paris pour la troisième édition de l'échange organisé par l'Atelier d'Art Dramatique bilingue et le Studio JLMB.

Accompagnés de Manon Gillouard, Romy Lamaère, Evan Mellah, Juliette Vanherpe, Pierre Belloc, Missou Salmon-Sans (Groupe 23/25), Léa Casadamont (20/22), Hippolyte Jurado et Naré Hakobyan (Université Aix-Marseille), ils partageront dix jours de travail avec Hovnatan Avédikian autour de la poésie de Missak Manouchian et du thème de la résistance.

C'est la troisième année que le Studio JLMB est partenaire de cet échange initié par Serge Avédikian (pour l'association Arteva) et Yveline Hamon (pour le Studio JLMB), et dont l'un des objectifs est le rapprochement artistique, humain et culturel entre jeunes artistes arméniens et français.

Un immense et profond merci à L'institut de Théâtre et de Cinéma d'État d'Erevan, ainsi qu'à Quentin Fondu et Marc Le Glatin (Théâtre de la Cité internationale), Angélique Lagarde et Célia Bacchini (Espace Sorano-Vincennes), Stéphane Braunschweig et Chloé Réjon (Odéon-Théâtre de l'Europe ), sans qui ce projet et cet échange ne pourraient avoir lieu.

Merci à tous les partenaires d'Arteva dans cet échange: l’Ambassade de France en Arménie, l’Institut français en Arménie, l’Organisation Internationale de la Francophonie/Bureau Europe centrale et orientale, le Ministère de l’Education, de la Science, de la Culture et des Sports de la République d'Arménie, Aznavour Foundation, l’Association SPFA Arménie, UGAB France, et l’Association Miassine.

Et bien entendu merci à Serge Avedikian, Lucie Abgarian et Claire Giudicenti.

Arteva logo version 1 png.png
Unknown.png
atelier art drama atreva.jpg

MAI 2024

L'actualité des élèves et anciens élèves

Après une résidence en janvier au Théâtre Gérard Philipe Centre Dramatique National puis à l'Espace Sorano (Vincennes), Jan Czul (Groupe 19/21) présentera du 15 au 31 mai Les Races de Ferdinand Brückner avec la compagnie "Une étincelle seulement" au Théâtre-Studio d'Alfortville (direction: Christian Benedetti).

" Les Races est adaptée de la pièce éponyme de Ferdinand Brückner écrite en 1933 – auteur Juif Autrichien qui quitta l’Allemagne la même année –. Elle offre un précieux témoignage sur la jeunesse allemande de cette époque, l’adhésion massive au parti-national socialiste et l’antisémitisme.

Et c’est par l’intime de cette jeunesse que l’auteur nous plonge dans un passé qui, en résonance, nous interroge frontalement sur notre époque.

'Les Races', que Bruckner a commencé à écrire dès mai 1933 – dans les premiers mois de son exil – est une première confrontation directe avec le régime nazi. Il décrypte l’état du pays et de ses habitants, les ravages de l’antisémitisme porté par une vague de fond populaire tout autant que par la bourgeoisie et l’intelligentsia. Avec cette pièce nous nous trouvons face à une photographie politique, sociale et humaine de l’époque. Ce décryptage – très précis – d’une période qui prend le virage du nationalsocialisme, interroge son époque mais encore plus, la nôtre.

Avec Les Races, je souhaite interroger notre présent, à la lumière de ce passé qui nous semble loin, poussiéreux, daté, mais qui au final n’a jamais véritablement changé, car les vieux démons sont éternels. Je souhaite également jeter le trouble entre la fiction et le réel, pour nous interroger frontalement sur le regard que l’on porte en tant que spectateur sur l’objet documentaire et l’objet fictionnel, ses représentations et notre rapport à l’histoire. Comprendre ce qui a été vécu nous permettra, peut-être, de nous interroger sur notre société d’aujourd’hui. Enfin, c’est aussi pour moi, une exploration du phénomène des masses et leurs influences sur l’individu. Cette exploration sera une zone de recherche afin d’évoquer, au plus près, son impact sur l’homme." Jan Czul.

Les Races de Ferdinand Brückner

Mise en scène et dramaturgie: Jan Czul (Groupe 19/21)

Avec Côme Fanton d’Andon, Ella Grizard, Elio Massignat, Aurélien Piffaretti (19/21), Cécile Houette et Emma Laurent.

Assistante mise en scène: Capucine Prébois (20/22)

Scénographie: Philippine Saint-Yves

Création lumière: Dominique Fortin

 

Renseignements et réservations

La Compagnie Une étincelle seulement

MAI 2024

À l'invitation de la compagnie Vertiges, Elio Massignat, Ella Grizard, Marie-Lou Nessi (Groupe 19/21), Léa Casadamont et Côme Luquet (20/22) ont rejoint fin avril le plateau de Châteauvallon-Liberté, Scène Nationale de Toulon pour jouer Il faudra que ça continue, dirigés par Alexandra Cismondi dans le cadre du projet "Passerelles" mené en partenariat avec le Théâtre Paris-Villette.

La professionnalisation de nos élèves étant primordiale pour nous, nous ne remercierons jamais assez Alexandra Cismondi, son assistante Sylvie Desbois et toute la compagnie "Vertiges", Mozaic Asso, et surtout bien entendu Maud Luca, Stéphanie Le Tohic, Valérie Dassonville, Adrien de Van et toutes les équipes du Théâtre Paris-Villette de leur confiance renouvelée en notre établissement, et des projets toujours exceptionnels qu'ils proposent à nos élèves et anciens élèves depuis plus de trois ans.

Photos: Gilonne / Fabian Aubry

 

La Compagnie Vertiges

MAI 2024

L'actualité des élèves et anciens élèves

Dans le cadre des scènes ouvertes de la journée Theater for Democracy, "les Avortons" Evan Mellah et Isaac Bailly-Orsingher (Groupe 23/25) présenteront le samedi 11 mai à 19H00 à la Comédie de Reims - Centre Dramatique National une mise en espace de La mer monte de Gurshad Shaheman.

" 'De la démocratie en Europe!' Deuxième édition de la journée Theatre for Democracy, qui transforme la Comédie en scène ouverte.

Après la thématique de l’adolescence la saison passée, c’est au fascisme et à ses résonnances en Europe, que s’attaqueront autrices et auteurs à qui Barcelone, Porto, Bruxelles, Bologne et Reims commanderont des textes. Ces derniers seront ensuite portés à la scène par des groupes, dans toutes les salles de la Comédie, pour faire entendre des récits de résistance, de lutte et de liberté.

Installations, lectures, mises en espace ou encore créations sonores feront du théâtre le cœur de la cité, un lieu d’échanges, de partage et de foisonnement pour une journée entière ouverte à tous."

 

Entrée libre sur réservation

AVRIL 2024

Après le dix-neuvième arrondissement de Paris, le Groupe 22/24 poursuit son itinérance pour la présentation de son quatrième atelier dirigé par Jonathan Heckel: Triptyques.

Du 24 au 27 avril, les élèves étaient à Vincennes pour plusieurs représentations et lectures à la Cité Scolaire Hector Belioz et à l'Espace Sorano, pour présenter trois des créations de cet atelier, dont La Tempête d'après William Shakespeare.

Triptyques: Habitat/Désobéir

Direction: Jonathan Heckel

Assisté de Tristan Meunier

Collaboration artistique: Valentine Allen, Gabriel Le Roux et Apolline Vitse

Avec le Groupe 22/24: Lillah Ahmar-Rass, Jelena Arrouas, Mateo Autret, Nathan Clodic, Mathilde de Closets, Jeanne Coupu, Yuna Delhaye, Juliette Desliens, Loïck Fouilloux-Girerd, Dacile Lakehal, Daphné Papadopoulos, Elena Peirce, Constance Rigaudière, Pyrène Saint-Picq et Lucie Sauveur.

Nous remercions chaleureusement de leur accueil et de leur confiance Bérangère Bleunven, Brice Mureau, Fadila Belharem et la direction de la Cité Scolaire Hector Berlioz, ainsi que nos partenaires et soutiens sur ce projet: l'Espace Sorano (Angélique Lagarde, Cécile Allegoedt, et toutes ses équipes et sa direction) et Malakoff scène nationale (Emmanuel Mourant et Émilie Mertuk).

Photos: Tristan Meunier / Apolline Vitse

305014006_5259016690870543_8906369116597565567_n.jpg

AVRIL 2024

La comédienne Elsa Lepoivre, Sociétaire de la Comédie Française, est la marraine du Groupe 23/25.

Nous aurons le plaisir de l'accueillir le 30 avril dans notre atelier du CentQuatre-Paris pour une première séance de travail avec les élèves, qu'elle suivra pendant tout leur cursus au sein du Studio JLMB.

C'est une immense joie pour toute notre équipe de la voir nous rejoindre.

Après avoir suivi l'enseignement de Pierre Debauche, puis au Conservatoire National d'Art Dramatique ceux de Daniel Mesguich, Catherine Hiegel, Stuart Seide et Stéphane Braunschweig, Elsa Lepoivre entre à la Comédie Française en 2007. Elle y joue plus d'une cinquantaine de créations sous la direction de Jacques Lassale, Alain Françon, Brigitte Jaques, Denis Podalydès, Murielle Mayette, Galin Stoev, et plus récemment Julie Deliquet et Thomas Ostermeier.

Au cinéma, elle collabore entre autres avec Christophe Honoré, Francis Girod, Ludovic Bernard, et à la télévision avec Valeria Bruni Tedeschi (sur Les trois sœurs d'après Tchekhov) et Olivier Nakache et Éric Toledano (sur la série En thérapie).

channels4_profile.jpg

AVRIL 2024

En ce début de printemps, nous avons la joie de fêter deux naissances importantes:

Tout d'abord, celle du dispositif "Émergence JLMB", initié par notre partenaire l'Espace Sorano, destiné à proposer dans sa programmation une création originale portée par les élèves ou anciens élèves du Studio JLMB.

Cette reconnaissance de la qualité de nos étudiants est bien entendu une immense fierté pour notre établissement, qui œuvre énormément pour la professionnalisation et l'insertion de nos apprentis-comédien(ne)s.

Pour cette première édition des soirées "Émergence JLMB", Floriane Royon (Groupe 20/22) présentera sa première création, déjà programmée la saison dernière au Lavoir Moderne Parisien: Débuts.

Et à cette occasion, nous fêtons donc également la naissance de la toute nouvelle Compagnie 'Forces fébriles', créée par Floriane, pour qui, nous l'espérons, Débuts portera bien son nom!

Débuts de et mis en scène par Floriane Royon

Avec Gabriel Le Roux, Alix Oliveau et Floriane Royon (Groupe 20/22).

Regard extérieur: Léa Casadamont (20/22)

Création Lumières: Bilal Dufrou

Création musique: She'slate

Administration et production: Daphnée Gonçalves

"Que se passe-t-il en nous lorsque nous commençons à fréquenter quelqu’un ? Cette période semble plus souvent faite d’incertitudes que de déclarations béates …

Sarah et Louise nous racontent, au rythme des saisons, leurs débuts de relations amoureuses pendant une année. Entre attachement et désirs d’indépendance, elles sont « un peu les deux faces d’une même pièce » : celle de l’injonction à l’autonomie dans les relations.

Nourrie des travaux de la sociologue de l’amour Eva Illouz, Débuts interroge notre rapport à l’amour à travers l’histoire de deux individualités qui se débattent avec elles-mêmes et avec leur époque, pour effectuer une belle sortie de route du cynisme, en dérapages souvent incontrôlés.

Un moment drôle, sensible et plein de vie – Théâtre Actu"

Renseignements et réservations

Des remerciements tout particuliers à Angélique Lagarde, Célia Bacchini, Cécile Allegoedt, Marie-Claude Larroque, à tout le personnel et à toutes les équipes de l'Espace Sorano pour leur confiance et leur accueil sur tous les projets que nous partageons avec eux.

Unknown.png

AVRIL 2024

Pour la troisième année, le Studio JLMB est partenaire de l'Atelier d'Art Dramatique bilingue et de l'Association Arteva, dont l'un des objectifs est le rapprochement artistique, humain et culturel entre jeunes artistes arméniens et français.

Comme en 2022 et en 2023, nous organisons à nouveau cette année avec les élèves du Studio JLMB un échange, dans le cadre duquel des apprentis-comédien(ne)s venu de Erevan partageront avec les élèves de notre établissement un stage de création, accueilli avec le soutien et la participation du Théâtre de la Cité Internationale, de l'Odéon - Théâtre de l'Europe et de l'Espace Sorano.

Après avoir travaillé en Arménie toute cette saison avec des artistes françaises et francophones (Isabelle Guiard, Corinne Jabert, Nora Armani, Lena Paugam et Stefana Samfira), dix stagiaires nous rejoindront à Paris du 15 au 27 mai.

Après Gaëtan Gauvain et Igor Mendjisky, ils seront dirigés cette année par Hovnatan Avedikian autour de textes de poètes arméniens (Armen Lubin, Hovhannes Chiraz, Rouben Melik, Yeghishe Charents...) et français (Eluard, Prévert, Aragon...) sur le thème de la résistance.

L'Atelier d'Art Dramatique bilingue

Un immense et profond merci à L'institut de Théâtre et de Cinéma d'État d'Erevan, à tous les partenaires d'Arteva, ainsi qu'à Quentin Fondu et Marc Le Glatin (Théâtre de la Cité Internationale), Angélique Lagarde et Célia Bacchini (Espace Sorano-Vincennes), Stéphane Braunschweig et Chloé Réjon (Odéon-Théâtre de l'Europe), sans qui ce projet et cet échange ne pourraient avoir lieu.

Et bien entendu merci à Serge Avedikian et Claire Giudicenti!

Arteva logo version 1 png.png
atelier art drama atreva.jpg

AVRIL 2024

Le metteur en scène Olivier Fredj a choisi cinq apprenti(e)s comédiennes et comédiens du Studio JLMB pour participer à sa prochaine création: Krush.

Avant de commencer en mai les répétitions au Théâtre du Châtelet, Jelena Arrouas (Groupe 22/24), Romain Recoura, Capucine Vaissettes, Baptiste Therond et Evan Mellah (23/25) sont aux côtés de Salomé Joly (20/22) et de l'illustrateur Loïc Froissart pour participer -au Samusocial de Paris de la rue Popincourt, à l'école primaire Jeanne d'Arc, en Ehpad...- aux ateliers d'écriture des textes qui construiront le spectacle.

Ce dernier volet d'un triptyque "solidaire" élaboré avec la participation de personnes détenues et anciennement détenues, de résidents d’Ehpad, du Samusocial de Paris, d'enfant d'écoles primaires et de patients de l'APHP, avec la complicité de la pianiste Shani Diluka et du créateur électro Matias Aguayo, sera présenté en septembre prochain sur le plateau du Théâtre du Châtelet.

Après La Décision de Bertolt Brecht (à la Philharmonie de Paris en 2022, avec dix jeunes comédiennes et comédiens du Studio JLMB), Watch (spectacle auquel a participé Nima Idjll, Groupe 19/21), et Flouz la saison dernière (sur lequel avait déjà travaillé Salomé Joly), c'est la quatrième collaboration du Studio JLMB avec la compagnie Paradox Palace et Olivier Fredj.

Olivier Fredj et Paradox Palace

Paradox Palace sur Instagram

Un amical et immense merci pour leur confiance à Olivier Fredj, à Julie Blanc-Colcanap, Salomé Joly (Groupe 20/22) et à toute l'équipe et les partenaires de Paradox Palace.

Logo Paradox.jpg
CAQ-Exposant-Châtelet.jpg
_JLL422320240208_41371_DxO_edited.jpg

mars 2024

Le 26 mars a débuté le marathon des représentations de Triptyques pour le Groupe 22/24.

Après le Lycée d'Alembert dans le 19ème arrondissement à Paris, leur périple les mènera ensuite jusqu'au mois de mai prochain entre autres à l'Espace Sorano (Vincennes), à System D (Malakoff), à la Cité Scolaire Hector Berlioz (Vincennes), et dans les établissements de l'Île-Saint-Denis pour présenter quatre créations sur deux thèmes différents.

Pour son quatrième atelier, nous proposons avec Triptyques un projet tout à fait original et pédagogiquement novateur au Groupe 22/24.

Nous allons chercher ici à nous confronter dès aujourd'hui aux problématiques et au contexte du secteur du théâtre public en France. Les créateurs et créatrices de demain devront faire preuve d'imagination face aux problèmes essentiellement économiques auxquels ils et elles seront confronté(e)s, et à la réduction des programmations et des budgets des théâtres.

Comment trouver un modèle artistique et économique qui puisse apporter des réponses à ces défis?

Autour des thèmes de la désobéissance et de l'écologie, et à partir de La Tempête de William Shakespeare, d'Antigone de Sophocle, et de deux créations contemporaines élaborées en collaboration avec d'anciens élèves du Studio JLMB (Apolline Vitse -Groupe 21/23-, Valentine Allen et Gabriel Le Roux,-Groupe 20/22-), seront articulées pendant deux mois plus d'une douzaine de représentations dans des théâtres et en milieu scolaire.

Jonathan Heckel

Triptyques: Habitat/Désobéir

Direction: Jonathan Heckel

Assisté de Tristan Meunier

Collaboration artistique: Valentine Allen, Gabriel Le Roux et Apolline Vitse

Avec le Groupe 22/24: Lillah Ahmar-Rass, Jelena Arrouas, Mateo Autret, Nathan Clodic, Mathilde de Closets, Jeanne Coupu, Yuna Delhaye, Juliette Desliens, Loïck Fouilloux-Girerd, Dacile Lakehal, Daphné Papadopoulos, Elena Peirce, Constance Rigaudière, Pyrène Saint-Picq et Lucie Sauveur.

Photos: Tristan Meunier

Un immense et enthousiaste merci à Stéphanie Matter (Lycée d'Alembert, Paris 19), Bérangère Bleunven (Cité Scolaire Hector Berlioz, Vincennes), Céline Caraisco (Ville de l'Île-Saint-Denis), ainsi qu'à nos partenaires et soutiens sur ce projet:

- l'Espace Sorano (Vincennes), Angélique Lagarde, Cécile Allegoedt, et toutes ses équipes et sa direction.

- Malakoff Scène Nationale, Emmanuel Mourant et Émilie Mertuk.

- La Ville de l’Île-Saint-Denis.

- System D (Malakoff), Franck Lorrain.

305014006_5259016690870543_8906369116597565567_n.jpg

mars 2024

L'actualité des élèves et anciens élèves

Après sa création au Théâtre de l'Union-Centre Dramatique National du Limousin, Imane Djellalil alias Nima (Groupe 19/21) jouera du 20 au 29 mars 1200 tours de Sidney Ali Mehelleb, mis en scène par Aurélie Van Den Daele au Théâtre Gérard Philipe-Centre Dramatique National de Saint-Denis.

"1200 tours est une fable sur le rythme effréné de notre époque, une saga sur la presse, le rap et la sororité, qui rassemble des itinéraires et des visages divers dans la France d’aujourd’hui. Dans cette fresque chorale foisonnante, les êtres courent au rythme des élections, des anniversaires, des vacances et des canicules. 1200 tours puise son tempo et sa source aux origines du hip-hop : une poésie de la rue qui éveille et soigne. Comédie pleine d’espoir, 1200 tours donne voix aux exclus et aux invisibles."

 

Renseignements et réservations

logo_TGP_horizontal-4-329x152.png

mars 2024

Nous avons la grande joie d'accueillir cette année dans notre équipe pédagogique le metteur en scène et comédien Lionel González.

Il dirigera du 25 mars au 3 avril, pour les élèves du Groupe 22/24, un stage sur la pièce Les Barbares de Maxime Gorki dans notre atelier du CentQuatre-Paris.

Lionel González suit d'abord l’enseignement de l'École du Studio-Théâtre d’Asnières-sur-Seine puis de l’Ecole Jacques Lecoq (1998-2000). Il intègre ensuite la Compagnie du Studio, dans laquelle il sera à la fois acteur et assistant à la mise en scène auprès de Jean-Louis Martin-Barbaz. Très vite, il fonde sa compagnie, "Le Balagan’", avec laquelle il entreprend une recherche sur le théâtre masqué (autour de textes de Molière, Michel de Ghelderode, Ruzzante...).

Il co-crée créé le collectif "D’ores et déjà", dont il devient l’un des piliers (avec entre autres Sylvain Creuzevault). Pendant 7 ans, ce sont plus d’une dizaine de créations dont notamment, Visage de Feu de Marius von Mayenburg, Baal de Bertolt Brecht à l'Odéon, Le père tralalère, et Notre terreur. Puis il participe à un laboratoire autour de Pirandello, pendant deux ans, avec Anatoli Vassiliev.

En 2013, il rejoint Jeanne Candel et la Compagnie "La Vie Brève", notamment pour la création de Le goût du Faux.

En 2016, il fonde avec Gina Calinoiu, actrice roumaine, une nouvelle compagnie, "Le Balagan’ retrouvé". Ils y poursuivent une recherche qui vient confronter l’art de l’improvisation et de l’étude, à des écritures pré-existantes. Ainsi sont créés entre autres Demain, tout sera fini au Festival de Villerville en 2016 à partir du Joueur de Dostoïevski et Les Analphabètes qui s’inspirent du cinema suédois des années 70 en 2019 au TGP-C.D.N de Saint-Denis. Après une première ébauche en 2017 au Festival de Villerville, il crée en 2022 au TGP également La Nuit sera blanche, qui trouve sa source dans La Douce de Dostoïevski.

Parallèlement à son activité d’acteur et de metteur en scène, il développe une activité de transmission : en solo (Chantiers Nomades, ENS rue d'Ulm, en Israël, à l'Auditorium de Seynod, au Studio- Théâtre d’Asnières...), ou en duo, notamment avec Jeanne Candel ( au CDC Toulouse, à l'E.S.A.D., aux Chantiers Nomades...).

Il est également praticien Feldenkreis et anime régulièrement des stages autour de cette pratique.

Le Feldenkreis du Balagan'

channels4_profile.jpg

mars 2024

mars 2024

Avant de retrouver au début du mois prochain Jade Herbulot (Le Birgit Ensemble), le Groupe 23/25 participera du 11 au 22 mars à deux semaines de recherches autour du travail du masque et du théâtre masqué avec Karl Eberhard, qui rejoint cette année notre équipe pédagogique.

Karl Eberhard commence le théâtre au lycée Molière. Il intègre rapidement le Studio Théâtre d’Asnières et joue parallèlement dans de nombreuses pièces. En 2006, il entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris où il suit les cours de Daniel Mesguich. Il fonde alors le «Théâtre Nomade » avec lequel il monte un grand nombre de projets. Fort de sa rencontre et de son travail au Conservatoire avec Mario Gonzalez, il oriente rapidement son travail vers un théâtre de tréteaux et de masques.

En 2009 il rejoint le Teatro Malandro pour la création des Fourberies de Scapin de Molière mise en scène par Omar Porras, suivent La Visite de la Vieille Dame de Friedrich Dürrenmatt, et Amour et Psyché, de Molière.

Son travail avec Omar Porras est déterminant dans la direction qu’il donne à l'esthétique et l'exigence de sa compagnie et à la méthode qu’il développe dans chacune de ses créations.

Pour approfondir son travail de recherche il se forme au théâtre baroque, au Kathakali et à la Commedia dell’arte.

En tant qu'acteur on le retrouve dans les spectacles d'Hélène Mathon, Frédéric Maragnani, Jean-Philippe Albizzati, Jean-Denis Monory, Ladislas Chollat...

En 2020, il est à l'origine de la création de "Gracioso Crépuscule", groupe de recherche théâtrale, dont la première création Le Roi s'amuse de Victor Hugo est mise en scène par Guillaume Ravoire.

En 2024 il jouera La Tempête de Shakespeare, nouvelle création d'Omar Porras.

channels4_profile.jpg

mars 2024

L'actualité des élèves et anciens élèves

Jusqu'au 21 mars, Milla Agid, Wadih Cormier (Groupe 21/23) et Sonia Georges (19/21) jouent La Terre, création adaptée et mise en scène par Anne Barbot d'après Émile Zola pour la compagnie Nar6.

Après avoir exploré le monde ouvrier avec Le Baiser comme une première chute,adaptation de L’Assommoir de Zola, Anne Barbot s’intéresse au monde rural à travers le quinzième volume de la saga des Rougon-Macquart, La Terre.

Le père Fouan, devenu trop vieux pour continuer à cultiver ses terres, se résigne à en faire don à ses trois enfants : Fanny, mariée à monsieur Delhomme, cultivateur et maire du village; Hyacinthe dit Jésus-Christ, épicurien et révolté, qui dilapide ses sous au bistrot; et Joseph dit Buteau, obsédé par l’idée d’être défavorisé.

Cet héritage soulève des questions qui viennent gangrener le clan. Que faire quand on hérite de petites surfaces morcelées, qu’on tire au sort le lot le moins fertile ou qu’on n’a pas la passion de la terre? Faut-il emprunter, vendre ou introduire des techniques nouvelles? Les enfants adoptent des solutions que le père peine à comprendre, rétif qu’il est au fond à passer le flambeau. À travers ces conflits générationnels, se cristallisent des enjeux politiques aux résonances contemporaines : quel modèle pour l’agriculture de l’avenir ?

Transformant la figure du paysan en un roi déchu, une sorte de roi Lear des champs, le roman de Zola combine force de frappe réaliste et dimension tragique. Anne Barbot est sensible aux personnages d’invisibles que l’écrivain fait entrer dans la littérature et au mélange d’âpreté et de générosité du monde qu’il décrit. Adepte d’un théâtre en équilibre entre comique et tragique, au plus près du vivant, elle orchestre chez les interprètes un fort engagement émotionnel et physique, à tel point que les corps des comédiens puisent dans la terre toute sa puissance fertile en pouvoir de destruction et sa poésie.

La Terre d'après Émile Zola

Avec Milla Agid, Philippe Bérodot, Benoît Carré, Wadih Cormier, Benoît Dallongeville, Ghislain Decléty, Rébecca Finet, Sonia Georges.

Adaptation: Anne Barbot & Agathe Peyrard

Collaboration artistique: Richard Sandra

Dramatugie: Agathe Peyrard
Scénographie: Camille Duchemin
Lumière: Félix Bataillou
Son et création musicale: Mathieu Boccaren
Costumes: Gabrielle Marty

Mise en scène: Anne Barbot

 

Renseignements et réservations

La Compagnie Nar6

logo_TGP_horizontal-4-329x152.png

mars 2024

Avant la reprise au Théâtre Paris-Villette de la pièce Il faudra que tu m'aimes le jour où j'aimerai pour la première fois sans toi (du 8 au 24 mars prochain), Elio Massignat, Ella Grizard, Marie-Lou Nessi (Groupe 19/21), Léa Casadamont, Jérôme Bocquet, Léonie Béraud, Côme Luquet, Valentine Allen, Salomé Joly (20/22) et Wadih Cormier (21/23) viennent de commencer sous la direction d'Alexandra Cismondi les restitutions du projet "Passerelles" 2024.

Et avant de retrouver une partie des élèves des groupes 22/24 et 23/25 pour les représentations aux côtés de l'équipe artistique et des comédien(ne)s -dont Anne-Élodie Sorlin, intervenante au Studio JLMB, et Alexandra Cismondi elle-même-, ils ont présenté leurs créations dans neuf lycées de Paris et de région parisienne, puis iront jouer à Châteauvallon-Liberté, scène nationale à Toulon fin avril.

Il faudra que tu m'aimes le jour où j'aimerai pour la première fois sans toi au T.P.V

La Compagnie Vertiges

Un immense merci à Alexandra Cismondi et son assistante Sylvie Desbois, mais aussi pour leur confiance, leur enthousiasme et leur engagement à nos côtés à Maud Luca, Stéphanie Le Tohic, Adrien de Van, Valérie Dassonville, et à toutes les équipes du Théâtre Paris-Villette.

FÉVRIER 2024

Le metteur en scène Olivier Fredj a choisi cinq apprenti(e)s comédiennes et comédiens du Studio JLMB pour participer à sa prochaine création au Théâtre du Châtelet.

Jelena Arrouas (Groupe 22/24), Romain Recoura, Capucine Vaissettes, Baptiste Thérond et Evan Mellah (23/25) viennent de commencer aux côtés de Salomé Joly (20/22) à travailler avec lui sur Krush, pour la compagnie Paradox Palace. Avant d'entrer en répétitions, ils partagent à l'heure actuelle rencontres, ateliers d'écriture et de création avec les divers acteurs du projet.

Ce dernier volet d'un triptyque "solidaire" construit avec la participation de personnes détenues et anciennement détenues, de résidents d’Ehpad, du Samusocial de Paris, d'enfant d'écoles primaires et de patients de l'APHP, avec la complicité de la pianiste Shani Diluka et du créateur électro Matias Aguayo, sera présenté en septembre prochain sur le plateau du Théâtre du Châtelet.

Après La Décision de Bertolt Brecht (à la Philharmonie de Paris en 2022, avec dix jeunes comédiennes et comédiens du Studio JLMB), Watch (spectacle auquel a participé Imane Djellalil du Groupe 19/21), et Flouz la saison dernière (sur lequel avait déjà travaillé Salomé Joly), c'est la quatrième collaboration du Studio JLMB avec la compagnie Paradox Palace et Olivier Fredj. Et c'est une fois de plus une immense fierté pour nous d'être associés à ce magnifique projet, et à la démarche artistique et sociale qu'il initie.

Olivier Fredj et Paradox Palace

Paradox Palace sur Instagram

Un amical et immense merci pour leur confiance à Olivier Fredj, à Julie Blanc-Colcanap, Salomé Joly (Groupe 20/22) et à toute l'équipe et les partenaires de Paradox Palace.

CAQ-Exposant-Châtelet.jpg

FÉVRIER 2024

Réécriture du Titus Andronicus de William Shakespeare par Botho Strauss, Viol, premier atelier du Groupe 23/25 , a été présenté les 9 et 10 février derniers à System D (Malakoff).

Retour en images sur ce spectacle, conçu et mis en scène par Gaëtan Gauvain.

Viol de Botho Strauss

Direction: Gaëtan Gauvain

Collaboration artistique: Léa Rivière

Création lumière et régie: Bilal Dufrou

Avec le Groupe 23/25: Isaac Bailly-Orsingher, Pierre Belloc, Julie Berkovicz, Basile Catel, Émile Chevalier, Idil Eker, Manon Gillouard, Mattéo Grolleau, Romy Lamaère, Evan Mellah, Lena Poignard, Romain Recoura, Missou Salmon-Sans, Jean Segura, Tom Soffer, Typhaine Soulavie, Baptiste Thérond, Capucine Vaissettes, Juliette Vanherpe.

System D sur Instagram

Un grand merci à Charles Derondel pour les images, à Franck Lorrain, et à toute l'équipe de System D.

FÉVRIER 2024

L'actualité des élèves et anciens élèves

Après une résidence en janvier à l'Espace Sorano (Vincennes), Jan Czul (Groupe 19/21) poursuit ce mois-ci la création de Les Races de Ferdinand Brückner pour la compagnie "Une étincelle seulement" à la Scène Mermoz (Bois-Colombes).

Accompagné de Elio Massignat, Ella Grizard, Aurélien Piffaretti et Côme Fanton D'Andon (Groupe 19/21), il travaillera ensuite au Théâtre Gérard Philipe/Centre Dramatique National de Saint-Denis en avril puis aux Studios Virecourt, avant de jouer du 15 au 31 mai au Théâtre-Studio d'Alfortville (direction Christian Benedetti).

"Les Races" est adaptée de la pièce éponyme de Ferdinand Brückner écrite en 1933 – auteur Juif Autrichien qui quitta l’Allemagne la même année –. Elle offre un précieux témoignage sur la jeunesse allemande de cette époque, l’adhésion massive au parti-national socialiste et l’antisémitisme.

Et c’est par l’intime de cette jeunesse que l’auteur nous plonge dans un passé qui, en résonance, nous interroge frontalement sur notre époque.

Les Races de Ferdinand Brückner

Mise en scène et dramaturgie: Jan Czul (Groupe 19/21)

Avec Côme Fanton d’Andon, Ella Grizard, Elio Massignat, Aurélien Piffaretti (19/21), Cécile Houette et Emma Laurent.

Assistante mise en scène: Capucine Prébois (20/22)

Scénographie: Philippine Saint-Yves

Création lumière: Dominique Fortin