olivier fredj

Guitare classique, théâtre, littératures anglo-saxonnes, chant : le goût d’apprendre d’Olivier Fredj emprunte une grande variété de voies qui le mèneront finalement à l’opéra, après avoir été coordinateur de missions pédagogiques et sociales dans plusieurs grandes villes d’Europe et en Afrique du Sud puis journaliste culturel.

Il rejoint ensuite le Studio Théâtre d’Asnières (J-L Martin Barbaz/H. Van der Meulen) pour des projets de mise en scène puis grâce à Elsa Rooke et Pierre-François Heuclin, l’Opéra-Comique où il a l’occasion de travailler comme régisseur général notamment avec William Christie (Fairy Queen et La Didone), Adrian Noble et John Eliott Gardiner (Carmen).

En 2010 commence sa collaboration avec Robert Carsen avec My Fair Lady dont il assure les reprises au Théâtre Mariinski de Saint-Petersbourg, au Théâtre du Châtelet et au Lyric Opera de Chicago. Il l’assistera sur Rigoletto de Verdi en 2013 au Festival d’Aix en Provence et pour ses reprises au Grand Théâtre de Genève et  au Théâtre du Bolchoï à Moscou.

Au Festival d’Aix-en-Provence il assistera également Simon McBurney pour Die Zauberflöte en 2014 qu’il reprend en juillet 2018. Enfin, il assiste Robert Carsen et assure les reprises de Singin’ in the Rain au Théâtre du Châtelet et au Grand Palais.

En 2010 il rencontre l’ensemble 2e2m avec lequel il collabore pour la création de Chat Perché, opéra rural à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille et met en scène Love Box de Benjamin Hertz.

Toujours au Châtelet, il assiste Lee Blakeley pour Sweeney Todd de Sondheim, remonte la production de The Sound of Music (m.e.s Emilio Sagi), collabore avec Jean-françois puis collabore avec Fanny Ardant pour mettre en scène Passion de S. Sondheim en 2016.  

En 2015, Jean-Luc Choplin lui confie sa première mise en scène d’opéra avec Il Re Pastore de Mozart au Théâtre du Châtelet. Puis en 2016, Peter de Caluwe lui confie Macbethde Verdi à l’Opéra Royal de La Monnaie à Bruxelles en coproduction avec le Teatr Wielki de Poznan.

En avril 2017, il signe le Gala d’ouverture de la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt avec Insula orchestra et met en scène en 2018 Funeral Blues, the Missing Cabaret, une pièce qu’il crée à partir des œuvres de W.H Auden et Benjamin Britten, avec le baryton Laurent Naouri.

En 2018-19, il met en scène Bonsoir! avec Frédéric Mitterrand et interprète Le Prince dans Peau d’âne de Jacques Demy et Michel Legrand au théâtre Marigny. Sa pièce Funeral Blues est reprise en avril 2019 au théâtre des Bouffes du Nord.

En projet, il écrit et met en scène un spectacle musical pour l’Orchestre de Chambre de Paris et le centre pénitentiaire de Meaux, en coréalisation avec le théâtre Paris Villette et la MC93. Il écrit également un projet d’opéra basé sur G.Donizetti pour l’Opéra de la Monnaie à Bruxelles.

© 2019  Studio JLMB et ses partenaires

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • w-googleplus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now