antoine reinartz

Né en Lorraine, le bac en poche, Antoine part suivre un Master en Management de la Solidarité à Nice, New York et Nagoya ; puis travaille dans la réinsertion de personnes détenues.

 

Il reprend ses études de théâtre pendant deux années à l’Ecole du Studio d'Asnières, puis sort diplômé du Conservatoire National de Paris en 2014. Pendant toutes ses études, il participe à l’adaptation des Trois mousquetaires sous la forme d’une série théâtrale, six spectacles d’une heure et demie, qui se jouent encore aujourd’hui.

 

Il travaille d’abord essentiellement au théâtre en Europe (Suède, Italie) puis revient en France pour jouer sur scène le rôle d’Anders Breivik dans Les Evénements aux côtés de Romane Bohringer.

 

Au cinéma, après deux premiers longs-métrages, il endosse le rôle de Thibault en 2016 dans 120 battements par minute. Sous l’œil de Robin Campillo, il y incarne le président d’Act-Up dans les années noires de l’épidémie de Sida en France. Il reçoit pour ce rôle le César du Meilleur Second Rôle en 2017.

 

Après un bref passage devant les caméras d’Olivier Assayas, Thomas Cailley, et Louis Julien Petit,  il tourne en 2018 dans : La Vie Scolaire de Grand Corps Malade et Mehdi Idir, Chanson Douce de Lucie Borleteau, et le rôle titre aux côtés de Roschdy Zem, Léa Seydoux et Sarah Forestier dans le film d’Arnaud Desplechin, Roubaix, une lumière.

© 2019  Studio JLMB et ses partenaires

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • w-googleplus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now